Savoir-faire

Processus de fabrication

Vous trouverez sur cette infographie, dans l’ordre généralement chronologique, les différents stades de fabrication par lesquels les produits vont passer, ainsi que toutes les opérations pouvant être réalisées à chacune de ces étapes, avant d’arriver à une pièce décolletée finie.
PRODUCTION INTERNEPRODUCTION EXTERNETraitementsthermiquesDurcissementstructuralDégraissageTrempeRevenuCémentationHistorique du processusde fabricationConditionnement et envoides produitsAutomates decontrôlesCaméras de visionPalpeursTours automatiquesCNC à poupéemobileToursautomatiques«Escomatic»Matière enbobineMatière enbarreOpérations simultanéesPerçageFraisagePolygonageTaillageTourbillonage/taraudageFiletageMoletage ou dépoliPliagePolissageMicro-polissagePolissageDépoliAdouci soleil RoulageOpérationscomplémentaires oude repriseTraitementsgalvaniquesContrôle dimensionnel etvisuel par échantillonnageVisitage (contrôle visuel à100%)ContrôleStock de sécurité et/ou deconsignationNickelageDorageEtamageRhodiagePassivationEpilamageBlocage / poli noir /poli mirroirPoli bombéBleuissagePVDSablagePolissage chimiqueDéfinition et préparationdu processus defabricationÉtude de faisabilitéSYSTÈME DE MANAGEMENT INTÉGRÉ (SMI) SELON LES NORMES:ISO 9001 Système de management globalIATF 16949 Spécifications techniques internationales pour l’industrie automobileISO 14001 Système de management environnementalISO 45001 Système de management de la santé et sécurité au travailISO 13485 Système de management de la qualité pour l’industrie des dispositifs médicaux• Planification Avancée de la Qualité (APQP)• Élaboration de dessins à partir de projets clients• Analyse des risques potentiels (FMEA / AMDEC)• Établissement des gammes opératoires• Conception des outillages machines• Élaboration des plans de contrôle• Étude des moyens de contrôle (MSA)Matériaux les plus utilisés• Aciers doux pour ­automates• Aciers inoxydables• Aciers de trempe pour automates• Aciers de construction• Aciers inoxydables martensitiques• Aciers inoxydables austénitiques• Alliages cuivreux (CuBe, laiton, maillerchort, bronze)• Métaux précieux (alliage Palladium, Or)• Titane• Divers (Phynox)Matériaux les plus utilisés• Aciers doux pour ­automates• Aciers inoxydables• Aciers de trempe pour automates• Aciers de construction• Aciers inoxydables martensitiques• Aciers inoxydables austénitiques• Alliages cuivreux (CuBe, laiton, maillerchort, bronze)• Métaux précieux (alliage Palladium, Or)• Titane• Divers (Phynox)• Mise en train et validation de lapremière pièce• Production en série 7j/7j 24h/24h• Suivi des cotes critiques par des cartesde contrôle SPC• Maintenance des équipements et outillages• Petites à grandes séries• Pièces aux formes complexes• La matière tourne sur elle-même et les outils sont fixes• Grands volumes• Pièces au design simple• Les outils de coupe tournent autour de la matièreUsinage consistant à faire un trou dans la pièceUsinage de faces plates, en périphérie ou sur les faces de la pièceTaillage de pointes ou de facettes par génération (sans interrompre la rotation de la matière)Usinage de la denture des roues, engrenages et pignonsUsinage d’un pas de vis à l’intérieur d’un perçageFormation d’un filet le long d’une forme ­cylindriqueDéformation de la matière au moyen de molettes dentées ou de galets diamantésDéformation de l’axe d’une pièce décolletée par pliageNettoyage par solvants en circuit ferméOpération consistant à chauffer les pièces décolletées en CuBe à environ 320° C pendant 2h, puis les refroidir lentement. La ­matière devient plus dure.La trempe consiste à chauffer les pièces décolletées en acier entre 800°-1000° C, puis les refroidir brusquement. La matière devient dure et cassante.Le revenu consiste à réchauffer une deuxième fois la pièce décolletée à une température intermédiaire pour ­ atteindre la dureté désirée.Modification de la couche périphérique de la pièce décolletée en acier pour permettre une trempe en surface.Les pièces décolletées sont mélangées à des porteurs, abrasifs et additifs, puis ­agitées pendant plusieurs heures (voire jours) dans des bols vibrants.Les pièces décolletées sont mélangées à des porteurs, abrasifs, et additifs, puis ­agitées pendant plusieurs heures (voire jours) dans des petits bols.Ebavurage et brillantage des pièces décolletées par attaque chimiqueFormation de porosités de surface par écrasement avec des outils diamantées, dans le but d’augmenter l’adhérence de l’élément plastique surmouléPetites rayures à but esthétique, réal-isées sur la face plate de la pièce usinée faisant l’effet de rayons de soleil sous la lumièreÉcrouissage de la matière au moyen de meules spéciales en forme de cloche.Polissage extrêmement plat de la pièce usinée, présentant un effet miroirPolissage en arrondi des bouts de la pièce usinée, présentant un effet miroirOxydation de la surface de la pièce en acier trempé en chauffant jusqu’à l’obtention de la teinte bleue, dans un but principalement esthétique, mais aussi pour renforcer la résistance à la corrosionDéposition d’une fine couche de tous types de matériaux (or, alliages cuivreux, etc.) ­effectuée par pulvérisation cathodique, dans un but ­décoratif principalement pour les articles de luxeProjection d’un jet de sable ou de microbilles à haute ­vitesse sur la surface de la pièceDéposition d’une fine couche de nickel sur la pièce usinée par procédé électro-chimique, dans le but de la protéger contre l’oxydationDéposition d’une fine couche d’or sur la pièce usinée par procédé électro-chimique, dans un but ­esthétique ou de conducti­bilité électriqueDéposition d’une couche d’étain sur la pièce usinée par procédé électro-chimique, dans le but de favoriser la souda­bilité de la pièceDéposition d’une fine couche de rhodium sur la pièce usinée par procédé électrochimique, dans un but esthétiqueModification chimique de la surface de la pièce usinée, dans le but de ­prévenir l’oxydationDéposition d’un microfilm sur la pièce usinée pour ­éviter l’étalement des lubrifiants liquides hors des ­pivotements• Étude des capabilités des processus(Cmk, Cpk)• Établissement de protocoles deContrôle visuel et dimensionnel par échantillonnage des pièces décolletées à ­différents stades de la fabricationContrôle visuel des pièces décolletées, 100% de la série• Contrôle automatique à 100% pour les pièces de toutes dimensions engrandes séries• Ces systèmes permettent d'atteindredans certains cas le 0 ppm (nombre dedéfaut par million de pièces produites)Contrôle des mesures par analyse d’imagesCes systèmes permettent d’atteindre dans certains cas le 0 ppm (nombre de défaut par million de pièces)Gestion par système de stockage automatiséLivraison selon les exigences client (conditionnement et documentation annexe personnalisés)• Élaboration du dossier PPAP (Processus d'Approbation des Pièces de Production)• Centralisation des données par outil informatisé de type ERP (Entreprise Ressource Planning)
Quickfinder Glossaire Processus de fabrication

Quickfinder

Produits

Thèmes

Interlocuteurs